DÉCOUVERTE DE LA DANSE ET DES PERCUSSIONS

Pep 22

L’association avec laquelle nous travaillons est reconnue d'éducation populaire et porteuse des valeurs qui l'accompagnent (accessibilité, épanouissement de l'individu et action collective), elle offre tout un volet d'enseignement (cours hebdomadaires, interventions en milieu scolaire, en milieu hospitalier, en milieu carcéral) et participe à la formation rythmique de différents professionnels (Ecoles de musique, formation de maîtres, etc.). 


Elle offre de nombreuses possibilités de travail autour du rythme : danse africaine mais aussi percussions d'autres continents, traditionnelles ou innovantes, chants Yoruba (Benin), kan ha diskan (chant à danser a cappella traditionnel en breton), body-percussion, …

ÉVEIL MUSICAL

L’éveil musical a pour but principal d'accompagner progressivement l'enfant dans ses découvertes et expériences sensitives, dans les domaines de l'écoute, de la motricité, du langage et de la voix, en passant par un répertoire adapté à son âge et centré sur un thème.

Découvrir une culture musicale à part entière

Ce qui nous intéresse ici est la fonction à laquelle renvoient les chants : l'acte musical s'inscrit dans le quotidien, il a un sens propre. Ainsi, la gestuelle musicale (chanter, jouer des instruments rythmiques, mimer et danser) se fera de manière très concrète, car reliée à des rôles de personnages, des histoires, des scénettes de la vie quotidienne. Cela permet d'explorer avec les enfants le domaine de l'expressivité : les émotions, l'imaginaire, le temps qui passe.

Chanter dans une autre langue

Cela va permettre d'aller à la découverte de nouveaux sons, phonèmes, mots, et permettra de ce fait tout un travail de l'oreille par des exercices d'articulation, des jeux vocaux. Cela permettra par la suite d'aborder le côté mélodique de la voix sur ces chansons venues d'ailleurs.

Découvrir et manipuler des instruments de musique de la famille des percussions

Cette partie du projet permettra d'aborder le travail de motricité fine chez les enfants (manipulation des instruments, geste instrumental) et permettra également d'apprendre à prendre soin du matériel mis à disposition. La démarche comprend l'exploration des timbres, la forme et la matière des instruments, le geste pour produire le son, les verbes utilisés pour en jouer, le nom des instruments et leurs familles.

 Partager les musiques explorées en classe à l'occasion d'un spectacle

pour clore le projet en fin de période Cet objectif de spectacle permettra d'aborder la notion du temps : se préparer à un moment fort, par étape, le vivre, puis peut-être l'oublier et s'en souvenir.

 Expérimenter différentes formes de collectif

Le projet de classe va permettre aux enfants de se situer dans différentes formes de groupes à géométrie variable, allant de l'individuel au grand collectif (le spectacle). Il va permettre à l'enfant de vivre son appartenance au groupe, tout en se découvrant comme personne à part entière, chantant, dansant, jouant d'un instrument propre, aux côtés de ses semblables, de même âge ou plus âgé, avec différents adultes qui l'accompagnent dans cette expérience forte.

Pep 22

PERCUSSIONS

Les ateliers de percussions afro-mandingues  

 Ces ateliers abordent les rythmes propres à certaines régions de Guinée (Basse Côte, Haute Guinée, Guinée Forestière, etc.) ou plus largement le répertoire de l'Empire mandingue. Tout en travaillant les techniques de frappes et la tenue de l’instrument, l'atelier débutant propose de faire découvrir les bases de la musique percussive d'Afrique de l'Ouest et plus spécifiquement guinéenne. Par le biais de plusieurs rythmes issus de la tradition mandingue, on y apprend d’abord les différents signaux et accompagnements composant l’ensemble de percussions, les mélodies des doum doums et des cloches, les appels, les breaks ainsi que les différents principes d'unisson ou de questions/réponses. Une fois ce travail effectué, et les notions de polyrythmie intégrées par l'élève, on combine ces différentes phrases rythmiques pour recomposer la mélodie de la pièce musicale. 

Le Sabar

« Sabar » est un nom générique qui désigne l'instrument, mais également la danse et la fête qui sont liées à celui-ci au Sénégal. Percussion en bois, la membrane est en peau de chèvre tendue par des chevilles en bois et des cordes qui permettent de l'accorder. L’apprentissage commence par une approche vocale et instrumentale afin d’intégrer les différentes notes proposées par l’instrument. Il s’agit d’abord d’intégrer le vocabulaire rythmique qui correspond aux différentes notes de l’instrument (« voix des tambours »). Le groupe développe tout de suite la notion de pratique collective (polyrythmies), tout en débutant l’apprentissage de longues « baks » (phrases à l’unisson). Le travail se fait d'abord autour du tougounè et du mbeung mbeung afin d’assimiler la technique (main, baguette) qui est la même pour ces deux instruments. Par la suite, s’étant familiarisés avec l’instrument et le vocabulaire chanté, les élèves abordent le répertoire du sabar et de ses rythmes liés à différents contextes culturels propres au Sénégal. L’évolution du groupe se fait ensuite par l’apport des deux instruments basses de l’orchestre (thiol et talmbat) qui enrichissent et améliorent ainsi la compréhension des rythmes étudiés, le nder (instrument solo) amenant lui les codes et les appels.

Démarche et Objectifs

  • Apprentissage d'un vocabulaire rythmique, basé sur l'utilisation d'onomatopées, permettant l'approche des instruments par l'oralité. 
  • Découverte de multiples timbres grâce à un panel de percussions. 
  • Travail sur les timbres et les intensités. 
  • Travail technique, positions, travail du son, renforcement. 
  • Acquisition du tempo commun par la marche. 
  • Indépendance et coordination. 
  • Jeux de rythmes en unisson. 
  • Travail en pupitres. 
  • Initiation à la polyrythmie, travail sur les codes musicaux et rythmiques (appels). 
  • Sensibilisation à des cultures spécifiques, ouvrant sur le monde actuel et suscitant l'envie de resituer des contextes historiques.  
  • Restitution publique
Pep 22

LE BODY PERCUSSION OU PERCUSSIONS CORPORELLES

 L’intervenant crée d’abord les conditions propices à l’expression corporelle et rythmique : la mise en espace et la prise de conscience de son corps (respiration, articulations, muscles) et de celui des autres (contact, regard des autres) par la mise en mouvement. Ensuite, commencera l'apprentissage de la "matière", par l'oralité en s'imprégnant de chants d'onomatopées pour ensuite les jouer par et dans le corps. 
Gamme sonore du corps : 
Pieds = basses 
Buste = médium 
Mains = sons claqués et secs 
Cuisses, doigts, épaules = sons clairs

Objectifs généraux

  • Développer les capacités de concentration et de mémorisation 
  • Responsabiliser l’élève sur les règles et codifications établies 
  • Éveiller l’élève au rythme 
  • Développer l'écoute 
  • Responsabiliser l’élève sur son rôle dans le groupe 
  • Développer la spatialisation par le déplacement lié à la scénographie 
  • Sensibiliser l'élève à la polyrythmie 
  • Apprécier la pratique collective grâce à l'esthétique  

Ainsi, par les jeux corporels et sonores, le body percussion fera également travailler la coordination et la latéralisation des mouvements.